Wish, le site de vente en ligne, va disparaître des moteurs de recherche en France

Le célèbre site américain de vente en ligne, Wish, va être déréférencé des appstores et moteurs de recherche !

Du jamais vu en France… La DGCCRF demande le déréférencement d’un site e-commerce des moteurs de recherche !

À savoir, Wish est tout de même la place de marché, la septième plus utilisée dans notre pays. Et d’ici une semaine, celle-ci ne sera plus disponible sur Google, Microsoft ou encore Apple.

Par exemple, si vous souhaitez acheter la nouvelle ring light à votre ado pour noël et que vous en fassiez la recherche sur Google. Celui-ci ne redirigera plus votre requête vers Wish. Une mesure rare qui souligne l’importance des faits reprochés. 

Comme à leur habitude, la répression des fraudes a effectué cette sanction dans le but de protéger les consommateurs de dangers potentiels.

Pour quel raison ?

Ici, le danger concerne les produits que Wish propose. En effet, la sécurité des produits vendus sur un site e-commerce fait partie de la priorité du gouvernement français, au même titre que la conformité d’un site. Sur 140 produits vendus sur Wish et analysés par la DGCCRF, un nombre important avait été identifié comme non-conforme, voire même dangereux. 

Pour rentrer dans les détails, « certains jouets étaient fabriqués avec de petits éléments qui se détachaient trop facilement, au risque d’être ingérés et d’entraîner la suffocation des touts petits », précise Bercy. Constat similaire sur les appareils électriques dont 95% étaient non conformes. 

Pour vous donner un petit exemple : la guirlande électrique de Noël, capable d’embraser votre sapin… Mais surtout votre habitation. Ou encore un canard à roulette en plastique contenant un produit cancérigène.

💡 A savoir : Selon le gouvernement, le site américain a été relancé de nombreuses fois afin de leur demander de retirer les produits jugés dangereux de leur place de marché. Cependant, aucune réponse n’a été donnée. Les produits ont bien étaient retirés, mais finissaient tout de même par réapparaître sous d’autres formes ou par d’autres vendeurs.

D’où la nécessité de taper du poing sur la table, juge Bruno Le Maire. 

Ce qu’il faut retenir de tout ça

« Les acteurs du numérique savent désormais qu’ils ne peuvent plus vendre n’importe quel produit en toute impunité ! » annonce Alain Griset, ministre des TPE-PME.

La déréférencement est une première sanction administrative qui va permettre de réduire considérablement le risque qu’un potentiel acheteur tombe sur une offre de produits dangereux provenant de Wish. 

Cependant, le gouvernement français estime que ce n’est pas suffisant. « Le blocage du nom de domaine, c’est-à-dire empêcher l’accès total au site sur le web français, ce serait la sanction ultime, reconnaît-on. Mais il faut que notre riposte soit graduée. Pour le moment, Wish répond encore un peu à nos demandes… » estime Cédric O, le secrétaire d’État en charge du Numérique. 

Une deuxième procédure, mais cette fois-ci judiciaire, est déjà en cours depuis un an pour les “pratiques commerciales, trompeuses” de l’enseigne américaine.

sanction corrective

Attention…vous êtes prêts ? 

La peine encourue pour Wish pourrait être de 2 ans de prison et une amende allant jusqu’à 10% du chiffre d’affaires. 

A quelques jours du Black Friday et à un mois des fêtes de fin d’année, cette décision illustre la volonté du Gouvernement à protéger les consommateurs et à lutter efficacement contre la non conformité des sites internet.

Si vous avez des doutes, que vous êtes inquiets de votre conformité, et que vous souhaitez éviter les sanctions comme celle-ci, nous avons une solution pour vous !

Grâce à l’audit CheckStore mettez-vous en conformité vous-même, rapidement et simplement. Nous vous proposons un audit juridique complet qui repose sur plus de 100 indicateurs légaux établis avec un cabinet d’avocats spécialisés.

Et si vous avez simplement des questions à ce sujet, n’hésitez pas à réserver un call ou une visio avec notre président afin que l’on en parle ensemble. Et tout ça en 15minutes chrono. Réserver un créneau dès maintenant en cliquant ici.

Abonnez-vous à notre newsletter !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *